La première Fête de la musique sur la nouvelle place de la mairie !

Pour cette fête de la musique 2024, quoi de mieux qu’une école de chant ? c’est l’école d’ana Castel « real’issime » qui s’est chargé de l’animation à l’aide de « Arsène »,  mais a aussi proposé  de la petite restauration. Tandis que le « Cafè’in » s’est associé pour les boissons. Mais surtout, c’était la première fois que l’on utilisait la nouvelle place de la mairie. Et le lieu s’y prête : plus intime, plus chaleureux, un mobilier récent et plus joli, tout est réuni pour faire de ce lieu un écrin pour les soirées concerts de l’été. Et ce ne sont pas moins de 4 soirées/concert qui y seront organisées cet été : Les 5 et 26 juillet et les 9 et 23 aout. Pour juillet le 5 c’est une soirée Bodega et le 26 une soirée Jazz avec Michel Prats Quartet. Bien sûr restauration et buvette seront assurées par les commerçants de la commune qui viendront épauler le café’in.

Gageons que les nombreux spectateurs venus à la fête de la musique, conquis par le lieu, ne manqueront pas de revenir pour les soirées d’été.

Sur la photo , l’équipe de réal’issime en plein coup de feu, tandis qu’au loin les chanceux déjà servi écoutent “Arsène” :.

Bertrand Sergent.

À la résidence « les Sereins »  l’été, c’est la fête.

Ce n’est pas une petite pluie qui va retenir la directrice  Camille REY et son équipe. Les possibilités d’adaptation étant une qualité de jeunesse, ce qui était prévu en extérieur a été déplacé à l’intérieur : barbecue, tables, concert, etc…. Tout cela dans la joie et la bonne humeur.

Car cette fête est importante pour la résidence : elle est « intergénérationnelle » en accueillant les familles et amis des 72 pensionnaires et ils étaient 125 convives à partager ce moment avec eux.

Avec la gaieté du groupe « Les Insolites » venant de Miramas pour animer cette soirée jouant tous les styles de musique : Trois chanteuses Betty, Véro et Virginie ; un chanteur guitariste Loris et un bassiste Zach ; tous bien décidés à faire vibrer l’assistance.

Une soirée de l’été qui, s’il n’était pas encore dans le ciel, était déjà dans le cœur des participants.

C’était la joie à toutes les tables.
La directrice Camille Rey fière de son équipe.
Les “Insolites” se sustentent avant de mettre le feu à l’été !

Bertrand Sergent.

Aux Jardins Partagés les épouvantails ne font plus peur.

On espère qu’ils peuvent un peu éloigner les oiseaux des précieux fruits et légumes cultivés avec passion. Alors le samedi 15 juin, les 5 participants à l’atelier « épouvantail » se sont retrouvés sous la serre, car il pleuvait. Mais tous se sont bien amusés à concevoir des épouvantails qui provoquent plus le rire que la peur.

Sur la photo Baptiste présente fièrement ce bel épouvantail qu’il a construit avec son papa Jean Luc, un jardinier actif.

Bertrand Sergent.

Commémoration de l’appel du 18 juin.

Londres, le 18 juin 1940. Londres, capitale de l’Angleterre et déjà un peu d’une France combattante, depuis que la veille elle a accueilli un général qui ne peut se résoudre à voir son pays capituler devant l’ennemi. Il a 49 ans et il s’appelle Charles de Gaulle.

Quelques citoyens se  sont retrouvés sur la place de l’église,  devant la stèle en l’honneur des morts pour la France. Avec Le Conseil Municipal et le maire Christian Mounier, les anciens combattants et la FNACA  et leur président Roland Feron, les porte-drapeaux, les pompiers….  Ils souhaitaient rendre hommage à cet appel du 18 juin lancé par le Général de Gaulle. Un appel pour lutter contre la dictature Nazi. Il est étonnant que dans ces temps troublés, où les bruits de bottes  raisonnent aux portes de l’Europe. Où des peuples voisins tentent de se détruire à coup de bombes et de massacres, soi-disant au nom de leurs dieux respectifs. Où dans de nombreux pays les dictateurs se font « élire » puis écrasent les minorités qui les gênent (Je pense aux femmes en Iran). Il est étonnant que si peu se mobilisent pour honorer nos morts pour la Liberté. L’appel date de près de 84 ans et les morts sur les plages de Normandie de 80 années. Serions-nous en train d’oublier ?

Furent lus ;  le message de Patricia Miralles, secrétaire d’État auprès du ministre des Armées, chargée des Anciens combattants et de la Mémoire, puis le discours prononcé à la radio de Londres le 18 juin 1940 par le Général de Gaulle.  Suivi de dépôts de gerbes, sonnerie aux morts et minute de silence..

Bertrand Sergent.

Tennis Club Cheval-Blanc : le tournoi annuel.

À l’arrivée de l’été, le Tennis Club Cheval-Blanc organise son tournoi annuel du club. Il va se dérouler du 13 juin au 7 juillet. Les rencontres ont déjà commencé. Il y a 127 participants en match par élimination directe. Les deux co-présidents : Laurent Pierrot et Laurence Meyer sont « sur le pont » pour assurer le bon déroulement de ce concours Laurent supervise l’organisation et Laurence en est le Juge arbitre.

La finale aura lieu le 7 juillet et le club sera ouvert au public ; de même vous êtes invités à assister aux matchs qui se dérouleront pendant ce tournoi.

Enfin les 22 et 28 juin, dans le cadre du tournoi, seront organisées des soirées où des repas vous serons proposés ….  

Le tournoi du club un moment fort à ne pas manquer. Renseignements par mail au :  tennischevalblanc@gmail.com 

Les Co-présidents en pleine organisation !

Bertrand Sergent.

La fête chez les Mustangs !

C’était une belle journée pour les Mustangs ce dimanche 16 juin au stade Pierre Fabre. C’était la fête du club les « Mustangs Cheval-Blanc XIII ». Et on peut dire que nos jeunes treizistes piaffaient d’impatience, difficile pour président Patrick Pernix de les regrouper pour la photo avant le match à « toucher » avec les parents et amis. Le match à toucher c’est lorsque les placages sont interdits mais remplacés par un simple contact. Ainsi parents et enfants peuvent jouer ensemble.

À midi, après le match, ce sera ce sera apéro offert par le club puis repas avec grillades.

L’après-midi, une partie de pétanque et il y aura un prix pour le gagnant du concours et un autre pour le vainqueur de la « consolante »

Maintenant ce sont les vacances, mais tous se donnent rendez-vous à la rentrée.

Prêts pour LE MATCH !

Bertrand Sergent.

Le Conseil Municipal des jeunes tient sa première réunion.

C’était une réunion informelle, il s’agissait de faire connaissance et de poser les bases des modes et moyens d’action de ce tout premier Conseil Municipal des Jeunes, nouvellement élu. C’est pourquoi le samedi 15 juin, ils se sont retrouvés en mairie dans la salle de réunion :  Faustine Calvière, élue maire du conseil des jeunes et les conseillers : Estéban Bastien ; Sylia Ouazhir ; Margaux Lefaix ; Pauline Wahl et Juliette Baube.

Ils étaient soutenus par Christine Francheterre, adjointe à la jeunesse ; Gaétane Catalano, 7° adjointe ;  Christophe CALVIERE, conseiller ; Christophe PASCAL ; conseiller et Aurélien Bounias qui sera une sorte de référent.
Les jeunes ont ainsi pu expliquer leurs motivations : ils veulent être un relai entre les jeunes de Cheval-Blanc et la municipalité ; trouver comment améliorer leur commune, Etc…. Cela restant assez général, il va leur falloir bien définir le rôle pratique qu’ils peuvent jouer sur leur commune. Ils se sont déjà interrogés sur les menus de la cantine.
Puis l’été va passer et en septembre ils reprendront leurs réunions de manière plus structurée et pratique. Mais leur enthousiasme et leur spontanéité fait plaisir à voir.

Souhaitons bonne continuation pour ce Conseil des Jeunes de Cheval-Blanc.

Les jeunes conseillers en plein travail.
La fierté de porter l’écharpe tricolore en étant au service de sa commune.

Bertrand Sergent.

Au Foyer Rural la fin d’année coïncide avec le pot de l’amitié.

C’est une saison bien remplie qui s’achève avec l’arrivée de l’été et des vacances. Encore quelques cours et les activités s’arrêteront, jusqu’à la rentrée, pour le Foyer Rural et ses quelques 800 adhérents

A la grande satisfaction du bureau, nombreux ont répondu présents au traditionnel pot de l’amitié de fin d’année.

Après les remerciements du bureau aux adhérents, tous se sont retrouvés autour d’un buffet des plus convivial.

De nombreux adhérents !
Le bureau remerciant les adhérents.
Un bien beau buffet.

Bertrand Sergent

À La Licorne, on ose et rien n’est périlleux « Périchola » a séduit le public.

Le vendredi 14 juin la Licorne a présenté sa deuxième création : « Perichola » : cette réécriture de l’opérette d’Offenbach « La Périchole » aurait pu paraître comme périlleuse. Il n’en rien été : traité de façon comique, un peu farce, avec certains rôles d’hommes tenus par des femmes. Les aventures de Périchola, son amoureux Piquillo et du Vice-roi du Pérou, amateur de femmes ont bien fait rire les spectateurs venus nombreux pour assister à cette « première » …  Une réussite pour la dernière représentation avant l’été. La pièce sera rejouée après l’été et beaucoup ont promis de venir la revoir alors restez à l’écoute et inscrivez vous vite dés que cela sera possible.

Un grand bravo à tous les comédiens qui ont assuré dans cette petite folie et en particulier à Nicole qui a écrit l’adaptation et a assuré la mise en scène.

Toute l’équipe aux saluts !

Bertrand Sergent.

Pour l’équipe de « Temps’danse » du Foyer Rural le 25 juin c’est le jour du Grand Gala. !!

Ce gala, qui s’intitule « Temps’Danse fait ses Jeux »  aura lieu le 25 juin sur le parking du stade début du spectacle à 20h30 en accès libre. Ce spectacle de l’école de danse de Cheval-Blanc est toujours attendu avec impatience, les danseurs et danseuses de tous âges ont à cœur de faire briller leur art, et les parents ravis de venir admirer les gracieuses  arabesques de leurs favoris.
l’entrée est libre, tous peuvent venir assister à leurs prestations et les applaudir.

Et en avant-première, à 18h. il y aura projection sur grand écran du match de foot : France/Pologne…

Buvette et restauration seront sur place.

Le Foyer Rural  et ses animatrices se démènent pour créer un Gala Olympique. Et vous donne rendez-vous le 25 juin.

Bertrand Sergent.